À GEM Grenoble

Evènements passés

nouvelles_technologies

L’objet de cette table-ronde, rendez-vous annuel organisé en partenariat par Grenoble Ecole de Management et Sciences po Grenoble, est d’analyser les relations entre technologie et sécurité en s’appuyant sur les ressources qu’offrent le droit, l’économie, la géopolitique et l’informatique.

Lieu : Salle A304 Grenoble Ecole de Management - entrée libre et gratuite

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui considérées comme un élément essentiel de la sécurité. Si elles ne peuvent remplacer totalement le facteur humain, elles apportent la supériorité en situation de combat et constituent un outil préventif irremplaçable pour les Etats qui en ont la maîtrise.

De l’usage des drones à la possibilité d’attaques ciblées, les formes de la guerre ont été transformées, tandis que certains Etats, via la surveillance de masse, entretiennent l’illusion d’une sécurité absolue. Dans le même temps, le développement de la technologie est source de risques pour les citoyens, les entreprises, les Etats, et pour l’ensemble des acteurs de la société internationale. Cyber-attaques, présence terroriste sur les réseaux sociaux, risques technologiques : les menaces générées ou favorisées par la technologie sont multiples.

Chaque intervenant proposera des clés de compréhension issues de sa discipline pour mieux comprendre la place des nouvelles technologies dans les débats actuels sur la sécurité. La table-ronde permettra d’ouvrir un débat avec le public.

 

INTERVENANTS:

  • Sébastien Bourdon, Consultant en Cyber sécurité, Maître de conférence à l’Université Grenoble-Alpes

  • Fanny Coulomb, Maître de conférences en économie à Sciences po Grenoble, membre du CESICE

  • Jean-Marc Huissoud, Directeur du Centre de géopolitique et gouvernance à GEM

  • Fabien Terpan, Maître de conférences en droit public à Sciences po Grenoble, titulaire d’une Chaire Jean Monnet, Directeur adjoint du CESICE

En partenariat avec 

ORGANISÉE LE 16 février 2017 EN PARTENARIAT par GEM, LA MÉTRO, L’UNIVERSITÉ POPULAIRE EUROPÉENNE DE GRENOBLE, GEM EN DÉBAT ET LES JEUNES EUROPÉENS ISÈRE.

Internenants : Andreea Strachinescu-Olteanu, directrice « Nouvelles technologies de l’énergie et innovation » à la Commission européenne, Christophe Ferrari, Président de Grenoble Alpes Métropole, Et Henri Oberdorff, Professeur émérite de  ’Université Grenoble-Alpes

 

ORGANISÉE LE 18 novembre en PARTENARIAT par GEM, LA MÉTRO, L’UNIVERSITÉ POPULAIRE EUROPÉENNE DE GRENOBLE, GEM EN DÉBAT ET LES JEUNES EUROPÉENS ISÈRE.

Internenants : PATRICK CRIQUI, DIRECTEUR DE RECHERCHE AU CNRS,  DIRECTEUR DU LABORATOIRE EDDEN, RAPHAËL ROMI, PROFESSEUR A L’UNIVERSITE DE NANTES, CO-DIRECTEUR DE LA REVUE «DROIT DE L'ENVIRONNEMENT», ALEXANDRA SOMBSTHAY, POLICY OFFICER A LA COMMISSION EUROPEENNE, LUDOVIC BUSTOS, VICE-PRESIDENT DE GRENOBLE-ALPES METROPOLE, ALAIN BORTOLIN, DIRECTEUR DES SITES DE SCHNEIDER ELECTRIC GRENOBLE, ET FABIENNE MAHREZ, PRESIDENTE DE DYNAMIQUE CITOYENNE DE MOBILISATION SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ALTERNATIBA"

 

Un rendez-vous « crucial » et « historique » pour « renforcer l’action collective et accélérer la

transformation globale vers une société à faible émission de carbone et résiliente au

changement climatique ». Les Etats membres de l’Union européenne (UE) se sont accordés,

vendredi 18 septembre, sur une position commune en vue de la conférence mondiale sur le

climat (COP21), qui s’ouvrira le 30 novembre à Paris.

Dans leur communiqué, les Vingt-Huit confirment leur engagement à réduire, d’ici à 2030, «

d’au moins 40 % » leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 1990.

Les 196 participants à la COP21 (195 pays et l’UE) doivent publier, au plus tard avant le 1er

octobre, leurs contributions à moyen et long terme en matière de réduction de GES et de

développement des énergies durables. A moins de trois mois de l’ouverture du sommet, seule

une trentaine de pays, outre l’UE, ont déposé leur engagement.

Réunis en conseil à Bruxelles, les 28 ministres européens de l’environnement – l’UE est

responsable de 9 % des émissions mondiales de GES – ont également fixé des objectifs à plus

long terme. Pour rester en dessous d’un réchauffement de la planète de 2 degrés, les émissions

mondiales de GES doivent commencer à décroître au plus tard en 2020, diminuer d’au moins

50 % d’ici à 2050 et être proches de zéro d’ici à 2100, affirment-ils. Dans ce contexte, l’UE

rappelle son objectif de réduire ses émissions « de 80 à 95 % d’ici à 2050 ».



escroqueries_financieres_cybermenaces_-_protegez_votre_entreprise

à Grenoble Ecole de Management

Entrée libre et gratuite sur inscription

 

 

Quelle que soit l’entreprise, son organisation repose sur l'informatique. Projets, contrats, propositions commerciales, factures, plannings, sont autant de fichiers utilisés quotidiennement et échangés numériquement (courriels, SMS, réseaux sociaux, etc). Si l’informatique est devenue incontournable, mal maîtrisée, elle peut également être source de vulnérabilités face à des cybercriminels déterminés (vols de données, escroqueries financières, blocage des systèmes, etc). Protéger vos avoirs immatériels et financiers doit donc être votre priorité.

 
Intervenant : 
Eric Pozzi

Bureau Renseignement, référent régional à l'Intelligence Economique - Gendarmerie Nationale

En partenariat avec 

table ronde Comment l’international impacte-t-il la démocratie  ?

« Les sciences sociales face à un monde complexe ».

ouvert à tous - entrée libre et gratuite
Jeudi 8 février à 17h (amphi F)

à Sciences Po Grenoble 1030 av. centrale - Domaine Universitaire 

38400 - Saint-Martin-d'Hères

 

Comment penser la démocratie dans le monde d’aujourd’hui ? Principe fondateur des institutions internationales, prétexte à des pressions ou des interventions de ceux qui prétendent la défendre, objet majeur de mobilisation des ONG et des sociétés civiles, la démocratie est un sujet de débat qui ne se laisse pas enfermer dans le cadre des Etats-nations.

  • On la présente comme un préalable à une pleine intégration à la communauté internationale, au développement économique, ou comme un produit de la mondialisation. Elle sert aussi souvent de bouc émissaire, soit par son absence (Etats faillis, droit de l’ingérence humanitaire), soit par son affirmation (la démocratie est-elle impériale voire coloniale ?).
  • L’accroissement des relations internationales, la multiplication des organisations internationales, la mondialisation, s’accompagnent-elles d’un renforcement de la démocratie ? Ou bien, à l’inverse, constituent-elles une menace pour la démocratie ? Si dans différents pays la pression internationale semble pousser certaines évolutions politiques et sociétales dans le sens de la démocratie, cette dernière ne triomphe pas, et semble même fragilisée dans les pays qui l’ont vue naître et l’ont promue (aux Etats-Unis comme en Europe).

    Face à toutes ces questions, la 3e table ronde organisée par Sciences po Grenoble et Grenoble Ecole de Management tentera de poser un regard constructif sur l’idée de démocratie à l’échelle internationale. Chaque intervenant mobilisera les approches et connaissances issues de sa discipline (droit, économie, géopolitique, science politique) avant d’en débattre avec le public.

INTERVENANTS : 

  • Delphine Deschaux-Dutard, Maître de conférences - Université de Grenoble- Alpes
  • Jean-Marc Huissoud, Enseignant - chercheur - Grenoble Ecole de Management
  • Fabien Terpan, Maître de conférences - Sciences Po Grenoble
  • Grégory Vanel, Professeur assistant - Grenoble Ecole de Mangement 
nathalie_belhoste

La nouvelle rencontre du cycle "Meet The Expert Grenoble", animée par Nathalie Belhoste, enseignant-chercheur à Grenoble Ecole de Management, aura lieu mardi 19 juin 2018 à 18h30 et aura pour thème « Les entreprises et la géopolitique : intégrer la géopolitique au cœur de la pensée stratégique ».

La conférence sera suivie d'un cocktail à 19h30.

Entrée gratuite sur inscription

 

 

 

James M Lindsay

Tuesday December 4th at 1pm - GEM Auditorium

On Tuesday Decembre 4th, Grenoble Ecole de Management will host a conference on "International trade and commerce" by James  M. Lindsay, Senior Vice President at the United States Council on Foreign Relations.

Location : Grenoble Ecole de Management - 12 rue Pierre Semard - 38000 Grenoble

 

Free entrance without registration

 

 

Guest speaker

James M. Lindsay is senior vice president, director of studies, and Maurice R. Greenberg chair at the United States Council on Foreign Relations, guiding six dozen research fellows in the David Rockefeller Studies Program. Dr. Lindsay has authored, co-authored, or edited more than fifteen books and fifty journal articles and book chapters. He was the inaugural director of the Robert S. Strauss Center for International Security and Law at The University of Texas at Austin, and has been a fellow at the Center for International Affairs and the Center for Science and International Affairs at Harvard University.